Arrêt du Tabac par Acupuncture - Méthode Chiapi


Arrêtez de Fumer à TOULOUSE (31)

en 1 Séance d'Acupuncture

feuille2
feuille2 2 Aiguilles pour la Vie ! feuille2
 

1 fumeur sur 2 meurt des conséquences du tabac !!!
feuille2
En France, le tabac tue chaque année 73.000 personnes,
soit 1 personne toutes les 7 minutes !!!
feuille2

165.000 morts/an prévues entre 2020 et 2025 !!!
feuille2
Tabac = 1e cause de mortalité évitable !!!

 Différence entre des poumons sains et des poumons de fumeur
N.B. : il s'agit-là de véritables poumons humains

 

feuille2 La "Méthode Chiapi"

La "Méthode Chiapi" est une extraordinaire technique de sevrage tabagique par acupuncture mise au point par le Dr. Yves Réquéna en 1976, soit il y a plus de 40 ans. L'Institut Chiapi, fondé par le Dr. Réquéna, a été créé pour développer la "Méthode Chiapi" pour arrêter de fumer. Il s'adresse aux professionnels de la santé ainsi qu'aux institutions médicales publiques ou privées, en France et à l'étranger, qui désirent se former à cette méthode originale de sevrage tabagique.

IMG 20140414 175949
Christophe Cadène et Yves Réquéna

Formé par le Dr. Yves Réquéna et certifié par l'Institut Chiapi, Christophe Cadène possède aujourd'hui 12 ans d'expérience sur le sujet. Il a permis à quelques 3000 personnes de se libérer radicalement de la cigarette avec la "Méthode Chiapi".

Une séance de sevrage tabagique par acupuncture "Méthode Chiapi" dure en moyenne 45 minutesElle consiste à placer 2 aiguilles en puncture bilatérale sur un point d'acupuncture appelé "point Chiapi" (Jia Yi), localisé sur les ailes du nez, et dont la stimulation va couper INSTANTANÉMENT le besoin de fumer grâce à une triple action neurologique associée à ce point.

La puncture du point Chiapi agit ainsi sur cette zone comme un interrupteur par le phénomène du tout ou rien qui coupe de façon spontanée et immédiate la dépendance à la nicotine et aux substances toxico-dépendantes.

 

feuille2 Tabac et porte-monnaie !!!


En 2017, un paquet de 20 cigarettes vaut en moyenne 7 €

Le prix de la séance de sevrage tabagique par acupuncture "Méthode Chiapi" est de 150 €

Amortissement des dépenses de tabac

- ½ paquet (10 cigarettes - 105 €) : dépense amortie en 1 mois ½ !!!
- 1 paquet 210 € : : dépense amortie en 22 jours !!!
- 2 paquets 420 € : : dépense amortie en 11 jours !!!
- 3 paquets 630 € : : dépense amortie en 1 semaine !!!

Économies réalisées en une année (52 semaines)

- Pour ½ paquet / jour : 1.260 € !!!
- Pour 1 paquet / jour : 2.520 € !!!
- Pour 2 paquets / jour :5.040 € !!!
- Pour 3 paquets / jour : 7.560 € !!!

 

CE QUE VOUS N'AVEZ PLUS LE DROIT D'IGNORER À PROPOS DE LA CIGARETTE

Toutes les 7 secondes, 1 humain meurt d'une maladie liée au tabac !!!

Toutes les 7 secondes, les 4 géants du tabac
(Philip Morris International, Reynolds, Lorillard et Imperial Tobacco)
réalisent un chiffre d'affaire de plus de 7 millions d'euros !

Toutes les 7 minutes, 1 personne meurt en France d'une maladie liée au tabac !!!


Le tabac tue chaque année en France 73.000 personnes
et coûte des milliards d'euros à la collectivité
alors que son industrie continue de battre des records de bénéfices.

Le tabac est la 1e cause de mortalité évitable

 

feuille2 Statistiques


1 fumeur sur 2 meurt d'une maladie causée par la consommation de cigarettes, après, la plupart du temps, une maladie longue et douloureuse, et dans 1 cas sur 2 avant 65 ans.

Fumer diminue en moyenne de 10 ans l'espérance de vie d'un fumeur de 25 ans consommant plus de 15 cigarettes par jour.

- Les fumeurs risquent 18 fois plus d'être victimes d'un cancer du poumon que les non-fumeurs. Le risque de faire un infarctus avant 65 ans est 3 fois plus élevé chez le fumeur.

95 % des cancers du poumon sont détectés chez des fumeurs. L'usage de cigarettes dites « légères » ou « douces » ou « de filtres » ne réduit pas le risque de manière significative.

- Seuls 13 % des individus chez lesquels on diagnostique un cancer du poumon (causé par le tabac) aujourd'hui seront encore vivants dans cinq ans.

- Les non-fumeurs vivant avec un fumeur augmentent de 26 % leur risque de cancer du poumon, et de 23 % leur risque d'infarctus.

85 % des fumeurs « passifs » souffrent souvent de problèmes respiratoires.

Une cigarette, ce n'est pas simplement du tabac roulé dans une feuille de papier mais aussi et surtout plus de 4000 composés chimiques ajoutés par les compagnies de tabac afin d'accroître le phénomène d'accoutumance et de dépendance. La fumée de cigarette, quant à elle, c'est plus de 5000 substances chimiques, dont près d'une soixantaine sont officiellement reconnues comme hautement cancérigènes et dont le poids total représente 33% de celui d'une cigarette.

Une cigarette, est ainsi composée de :

- Nicotine (dissolvant utilisé comme insecticide et herbicide, elle est l'un des poisons les plus violents qui existe, elle atteint le cerveau en quelques secondes)
Monoxyde de carbone (la cigarette en contient autant que celle qui sort d'un pot d'échappement de voiture)
Goudrons (ils collent les cils vibratiles des poumons)
Acétone (dissolvant)
Naphtalène (antimite)
Acide cyanhydrique (gaz employé dans les chambres à gaz)
D.D.T. (insecticide et pesticide)
Arsenic (poison violent)
Ammoniac (détergent pour les WC et composé alcalin utilisé pour les explosifs)
Méthanol (carburant employé pour les fusées)
Phénol (dissolvant)
Polonium 210 (substance radioactive)
Cadmium (métal lourd utilisé pour les batteries)
Mercure (métal lourd utilisé dans les thermomètres)
Formaldéhyde (Formol) (désinfectant et conservateur d'organes)
Pyrène (hydrocarbure aromatique polycyclique, toxique des Reins et du Foie)
Chlorure de vynile (Substance utilisée dans les matières plastiques)
Dibenzacridine (cancérigène)
Urétane (dissolvant)
Toluène (hydrocarbure aromatique)
Acide formique (acide faible)
Acide nitrique (acide fort)
Acide chlorhydrique (solvants industriels), etc.

 

feuille2 Les effets de la cigarette sur l'organisme


Cancers du Poumon, de la gorge, de la bouche, de la Vessie et du col de l'utérus. Environ 66.000 personnes meurent des conséquences du tabac chaque année en Frane. 165.000 morts/an prévues entre 2020 et 2025.

Augmentation des risques des maladies cardio-vasculaires et des infarctus du myocarde : augmentation du mauvais cholestérol et rigidification des artères (les artères d'une personne de 30 ans qui fume depuis 15 ans sont celles d'une personne de 50 ans).

Sexualité et fertilité : multiplication par 2 du risque d'impuissance. Diminution du plaisir sexuel par la perturbation de la sécrétion des hormones sexuelles.

La femme et le tabac : comme chez l'homme, on observe une diminution du plaisir sexuel par la perturbation de la sécrétion des hormones sexuelles. Sécheresse vaginale. Double les risques de cancer du sein, de l'utérus. Chez la femme qui suit une contraception orale, le tabagisme augmente considérablement les risques d'AVC, d'accidents cardio-vasculaires (infarctus du myocarde) et de phlébites.

Grossesse : Une femme sur 3 fume pendant sa grossesse. Une fumeuse met 4 fois plus de temps à tomber enceinte et accélère de 2 ans environ l'âge de la ménopause. On observe également une augmentation des saignements utérins, des nombres d'accouchements prématurés et des fausses couches.

 

feuille2 Conséquences sur le fœtus, le nourrisson et l'enfant


Troubles neurologiques graves
 : le tabac détruit l'acide folique (vit. B9) du fœtus. Or, cette vitamine intervient dans la formation de la moelle épinière. Le tabac augmente ainsi les risques de malformation médullaire du bébé entraînant des maladies neurologiques graves.

Mort subite du nourrisson : près de 50 % des morts subites du nourrisson sont liées au tabagisme actif et 30 % au tabagisme passif.

Troubles de la taille et du poids : le bébé d'une mère fumeuse est de taille inférieure à la moyenne et pèse entre 200 g et 500 g de moins que la moyenne.

Troubles O.R.L. : le tabac augmente considérablement chez l'enfant les risques de maladies respiratoires et de problèmes O.R.L. (infections rhinopharyngées, asthme, bronchiolite, bronchites, rhinites à répétition, otites à répétitions, etc.)

Troubles pédiatriques : troubles du sommeil de l'enfant, troubles du comportement (hyperactivité)

Un dépendant en puissance : enfin, la nicotine, passant par le placenta, intoxique directement le bébé de sorte que le nouveau-né présente un taux de nicotine dans le sang augmentant ainsi les risques de probabilité de dépendance au tabac ou aux drogues dures à l'adolescence.

Ralentissement du processus de cicatrisation : le tabagisme multiplie par 10 les risques de problèmes de cicatrisation en cas d'intervention chirurgicale.

Accélère le vieillissement de la peau : la peau d'une personne de 40 ans qui fume depuis 20 ans est celle d'une personne de 60 ans (rides marquées, teint sans éclat). De plus elle favorise la formation de la cellulite.

Fragilisation des cheveux et des ongles : cheveux et ongles deviennent plus ternes, plus cassants et graissent plus facilement.

Diminution des performances physiques et augmentation des risques de fractures : asphyxie des muscles ; augmentation des risques d'ostéoporose.

Aggravation des varicosités et de la couperose.

 

feuille2 Les bonnes nouvelles liées à l'arrêt de tabac


au bout de 20 mn
 : la tension artérielle et le rythme cardiaque se normalisent.

au bout de 8 heures : le taux de nicotine et de monoxyde de carbone dans le sang diminue de moitié. Le niveau d'oxygène redevient normal.

au bout de 24 heures : l'organisme à totalement éliminé le monoxyde de carbone. Les poumons retrouvent leur fonctionnalité et commencent à évacuer les résidus de fumée (toux de début de sevrage).

au bout de 48 heures : toute trace de nicotine disparaît. L'odorat et le goût s'améliorent.

au bout de 72 heures : les broches se relâchent, on respire mieux, les organes sont mieux oxygénés.

au bout d'une semaine : : la nicotine résiduelle a été totalement éliminée par le corps.

au bout de 3 mois : la circulation sanguine s'améliore.

de 3 à 9 mois : les fonctions respiratoires sont devenues quasi normales. La toux a presque totalement disparue. La voix s'éclaircit. Le moral est meilleur.

au bout d'1 an : les risques d'AVC (attaque cérébrale) sont identiques à ceux d'un non- fumeur ; les risques d'infarctus (attaque cardiaque) baisse de moitié.

au bout de 5 ans : les risques d'AVC sont identiques à ceux d'un non-fumeur.

au bout de 10 ans : les risques de cancer du Poumon sont quasi-identiques à ceux d'un non-fumeur.

au bout de 15 ans : les risques d'infarctus sont identiques à ceux d'un non-fumeur.

 

feuille2 Pour en finir définitivement avec le tabac !

Me contacter par téléphone

      06 88 98 58 38

Me contacter par courriel

     - via le formulaire de contact : cliquez ici
     - via mon courriel professionnel : cadene.mtc@free.fr


feuille2 Vos témoignages - C'est vous qui le dites !

feuille2  Envoyé le 06 01 2016

Bonjour,
Tout d’abord je vous présente mes meilleurs vœux pour vous et votre famille.
Je vous ai promis de vous tenir au courant, alors voici deux mois aujourd’hui que je n’ai pas fumé. Je suis fière de moi et ceci grâce à vous.
Je ne manque pas de vous faire de la publicité, surtout en cette fin d’année ou tout le monde prend de bonnes résolutions que l’on ne peut jamais arriver à tenir.
Un grand merci.
Elisabeth V.

 

feuille2  Envoyé le 17 12 2015

Bonjour Mr Cadène,
Voilà quelques temps déjà que je me dis qu'il faut que je vous donne des nouvelles, et bien voilà, je passe à l'acte.
J'ai donc eu rdv avec vous le 25 septembre pour une séance d'acupuncture afin d'arrêter de fumer.
C'est donc chose faite depuis, je ne fume plus. J'ai été déconcertée par la facilité avec laquelle ça s'est passé. Vous m'aviez parlé de la suppression de 80% du besoin et des signes de manque, et je pense pouvoir dire, que pour moi ça a été une suppression totale, je n'ai eu à lutter contre aucune pulsion, même infime. J'ai pu maintenir mon rythme de vie, sans me couper du monde par crainte de rechuter, je suis allée au resto, boire un coup avec des amis, sans aucun problème.
Le seul soucis est que j'ai pris quelques kilos le premier mois, mais surtout parce que la cigarette me servait de barrage au grignotage et du coup, j'ai grignoté. Ça a aussi été un peu compliqué dans la gestion de mes émotions, mais je trouve petit à petit d'autres solutions (ménager du temps pour moi, pour faire du sport, lâcher prise sur certaines choses pour ne pas monter en pression,... C'est un monde inconnu).
Je me suis reprise sérieusement en main depuis un mois, je cours 5 km, 3 fois par semaine et j'ai même fait un Trail nocturne de 12 km avec mes amies (arriver à les suivre en courant était ma principale motivation) il y a 10 jours.
Voilà pour les nouvelles, je vous remercie pour votre aide.
Cordialement, 
Lise B.

 

feuille2  Envoyé le 02 12 2015
Bonjour Mr Cadène,
Je reviens vers vous pour prendre rendez-vous pour mon fils pour un arrêt de tabac.
Pour moi c'est toujours bon depuis novembre 2014, et je vous en remercie encore.
En attente d'une réponse de votre part, recevez, Monsieur, mes sincères salutations. 
Joseph B.


feuille2
  Envoyé le 01 12 2015

Bonsoir Monsieur Cadène,
Il y a un tout petit plus d’un mois (le 29/10 précisément), mon épouse et moi sommes venus vous voir pour un traitement anti-tabagique.
Mon épouse a craqué au bout de quelques jours, mais la période n’était certainement pas optimale pour elle, puisqu’entre la prise de rendez-vous et le rendez-vous lui-même elle avait eu la douleur de perdre son père.
En ce qui me concerne en revanche, c’est un plein succès : je n’ai pas retouché une cigarette. J’en ai eu envie à plusieurs reprises, et encore de temps en temps mais de moins en moins souvent, mais ces envies n’ont jamais tourné à l’obsession… Pourvu que ça dure !
J’ai donc le plaisir de vous dire un très grand merci !
Bien cordialement,
François D.

feuille2  Envoyé le 27 11 2015

Bonjour Mr Cadène,
Il semblerait que je sois rentré dans vos statistiques positives de 85 %. Le tabac ne me manque pas plus que cela. Effectivement, j’y pense parfois, mais en aucun je ne franchis le pas. Merci, à vous pour toutes vos explications qui sont à mon sens aussi importantes que votre acte d’acupuncteur.
Eric G.

feuille2  Envoyé le 13 11 2015
Je suis venue vous voir il y a plus d’une semaine pour arrêter de fumer. Depuis ma visite, je n’ai pas fumé et pour l’instant je n’en éprouve même pas l’envie. J’espère que cela va durer. Je vous tiendrai au courant. Un grand merci.
Cordialement

Elisabeth V.

feuille2  Envoyé le 09 11 2015
Cela fait 11 jours que nous nous sommes vu, je ne touche plus une cigarette. Les 3 premiers jours ont été durs, et cela est parti petit à petit. En ce moment, il m'arrive d'avoir une envie au moment du café, cela est très bref et facile à maîtriser. Je tiens à vous remercier pour l'aide que vous m'avez apportée. 
Recevez monsieur Cadène mes respectuseuses salutations.
Charles L.

feuille2  Envoyé le 24 02 2015
Bonjour, 
4 mois sans tabac ! Plus une envie ! La délivrance ! Merci. 
Maëlle K. (Corse)

feuille2 Envoyé le 23 02 2015
Suite à ma consultation, chez vous, en date du 23 janvier 2015, je vous remercie de votre intervention. Elle est d'une grande efficacité. J'ai, parfois, quelques envies de fumer mais qui ne sont pas insurmontables. 
J'ai transmis votre adresse à quelques personnes qui ne devraient pas tarder à venir vous voir.
Cordialement
Serge C.


feuille2 Envoyé le 17 02 2015
Bonjour, 
Je vous contacte, tardivement, au sujet de notre rendez vous en décembre pour l'arrêt du tabac.
Depuis pas une seule cigarette, pas de manque, mais quelques envies qui comme vous l'aviez dit ne sont que passagères.
Pas d'effets indésirables depuis l'arrêt, comme la prise de poids ou saute d'humeur.
Je vous remercie encore de votre aide.
Cordialement 
Claire B.

feuille2 Envoyé le 20 01 2015
Bonjour Monsieur Cadène,
Suite à notre RDV du 5 décembre dernier, je n'ai plus fumé une seule cigarette. Je suis vraiment très surpris par l'efficacité de la méthode qui effectivement m'a supprimé le besoin de fumer. Les symptômes de manque sont purement et simplement absents et du coup il est beaucoup plus simple de résister à l'envie. Cette envie diminue d'ailleurs avec le temps puisqu'aujourd'hui je n'ai quasiment plus jamais envie de fumer. 
J'ai pourtant vécu des moments particulièrement difficiles au mois de décembre  (décès de mon père juste avant Noël) mais n'ai pourtant pas retouché une cigarette. Ça démontre qu'il n'y a pas de bon moment pour arrêter de fumer mais que c'est toujours le bon moment !
Votre méthode est vraiment très efficace alliée à la volonté de ne plus dépendre de la cigarette. J'aurai aimé la connaître lorsque je me suis arrêté la première fois il y a 10 ans. La sensation de manque était alors vraiment compliquée à gérer.
Pour ne pas reprendre je me souviendrais de ce que vous m'avez dit : une seule et c'est reparti. Il n'y a pas de petit fumeur, il y a juste des fumeurs et des non fumeurs. 
Je me suis permis de passer vos coordonnées à quelques collègues. 
Merci pour tout.
Cordialement,
Benoit de W.

feuille2 Envoyé le 11 12 2014

Bonjour Monsieur Cadène,

Ce petit mail juste pour vous informer que ça fera demain 2 semaines que je n'ai pas touché à une cigarette ! Peut être qu'avoir appris ma grossesse m'a aussi aider mais à part encore quelques petites envies de passage je ne me sens trop mal, rien à voir avec l'état dans lequel j'étais après les 2 premières tentatives !
J'espère que c'est définitivement fini entre ce poison et moi et je vous remercie de votre aide
Cordialement
Sophie G.

feuille2 Envoyé le 02 11 2014

Bonjour,

Je viens vers vous pour vous dire que la méthode pour arrêter de fumer, n'a pas eu d'effet durable sur moi. J'étais venu vous voir je crois au mois d'avril ou au mois de mai. En juillet mes sales habitudes avec le tabac avait repris leur rythme normal.
Vous m'aviez parlé d'une autre chance je crois, inclus dans votre forfait.
Cordialement
Marc M.